Le port de Nantes-Saint-Nazaire, situé en Loire-Atlantique, a récemment mis en œuvre une initiative visant à réduire le nombre de poids lourds sur les routes. Depuis décembre, le port a commencé à acheminer du granit du Portugal vers Lyon en train, une initiative qui s’inscrit dans le cadre d’un effort plus large pour développer le transport ferroviaire.

Le transport ferroviaire, qui avait été abandonné dans les années 80 au profit de la route, pourrait revenir sur le devant de la scène. Jérôme Guizou, directeur du développement au Port de Nantes-Saint-Nazaire, se félicite de cette belle réussite. Le port aimerait développer ce moyen de transport, qui représente moins de 10 % du trafic. Ces 10 dernières années, il a investi 9,5 millions d’euros pour remettre en état les infrastructures existantes.

L’entreprise De Filippis, spécialisée dans les travaux d’aménagement urbain, a choisi une solution qui combine la mer et le rail, la ligne maritime Vigo-Montoir et le fret ferroviaire. Le granit parcourt environ 30 km, entre la carrière et le port de Vigo, sur une plateforme roulante. Il rejoint le port de Montoir à bord de l’un des navires rouliers Suardiaz. Il est ensuite transbordé sur un wagon puis rejoint la gare de Saint-Priest, où il lui reste 10 km de route à parcourir jusqu’à Part-Dieu.

Les trains permettent de diviser par 5 les émissions de CO2, une économie de 335 tonnes de CO2, soit plus de 3 000 trajets Lyon-Paris par la route.

Les produits ne sont pas récupérés de la base de données et/ou de l’API. Veuillez vérifier les journaux de débogage.

Un wagon permet de transporter 50 tonnes de granit, soit deux camions en moins sur les routes.

Le port de Nantes-Saint-Nazaire s’est engagé depuis de nombreuses années dans une démarche de transition énergétique et écologique. La réduction de l’empreinte globale du port et des activités industrialo-portuaires s’inscrit dans une approche transverse au bénéfice du territoire, des clients et de la résilience du port de Nantes Saint-Nazaire.

Le port de Nantes-Saint-Nazaire fait preuve d’innovation et de responsabilité environnementale en cherchant à développer le transport ferroviaire. Cette initiative non seulement réduit le nombre de poids lourds sur les routes, mais contribue également à la réduction des émissions de CO2. C’est un exemple de la manière dont les infrastructures peuvent évoluer pour répondre aux défis environnementaux contemporains.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Verified by MonsterInsights