credit: Deshoulière Jeanneau Architectes

La ville de La Rochelle est sur le point de donner un nouveau souffle à la friche du Gabut, un site historique qui a longtemps été laissé à l’abandon. Lors d’une récente réunion du conseil municipal, il a été décidé que la collectivité, la SEM Citin et un futur concessionnaire s’uniraient pour revitaliser et animer ce lieu emblématique.

Le Gabut, autrefois un haut lieu de l’art de vivre à La Rochelle, est aujourd’hui une friche en ruines. La ville a de grands espoirs pour ce site et cherche activement un partenaire privé pour investir dans sa réhabilitation. Le maire, Jean-François Fountaine, a exprimé son optimisme quant à la réalisation de ce projet, tout en reconnaissant qu’il n’est pas certain qu’un opérateur privé soit trouvé.

La formule de concession mixte a été choisie par la collectivité dans le but de minimiser les dépenses publiques. Cette approche permettra à la fois à la collectivité et à un partenaire privé de contribuer à la revitalisation du Gabut.

La friche du Gabut est un site de près de 5000 m² situé au cœur de La Rochelle, connu pour ses bâtiments désaffectés et ses graffitis. Le site est idéalement situé entre le Vieux-Port et le bassin des Chalutiers. Depuis la fin des années 1980, ce lieu stratégique a fait l’objet de nombreux projets d’aménagement, mais aucun n’a abouti de manière pérenne.

La concertation citoyenne “Dessine-moi un Gabut” a été lancée pour proposer un projet de requalification urbaine pour ce lieu emblématique. Les citoyens consultés sur l’avenir de la friche du Gabut ont proposé de réhabiliter les bâtiments en conservant au maximum les espaces dédiés au “street art”.

Les produits ne sont pas récupérés de la base de données et/ou de l’API. Veuillez vérifier les journaux de débogage.

Il est prévu de supprimer l’un des cinq bâtiments désaffectés existants et de réhabiliter les quatre autres. Un espace multisport est également envisagé, ainsi que des plantations d’arbres et l’ajout de racks à vélos.

Le maire de La Rochelle a affirmé que “cet espace doit rester public, il pourra être concédé ou exploité mais ne sera pas vendu à un privé”. Avec ces données en main, tout un chacun est invité à proposer des idées.

La réhabilitation de la friche du Gabut est un projet ambitieux qui vise à redonner vie à un site historique tout en préservant son âme. Si tout se passe comme prévu, la friche du Gabut pourrait bientôt redevenir un haut lieu de l’art de vivre à La Rochelle.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Verified by MonsterInsights