illustration

L’industrie aéronautique est en train de prendre un tournant dans sa transition vers une économie plus verte. Près de Nantes, le site d’Airbus Atlantic se prépare à franchir une étape significative dans cette direction. Début 2026, le site sera alimenté en chaleur renouvelable grâce à une chaufferie bois alimentée par de la biomasse sourcée dans un rayon de 150 kilomètres.

La première pierre de la future chaufferie biomasse a été posée en présence de Damien Guillon, directeur du site Airbus Atlantic Nantes, et Hervé Presa, directeur régional Pays de la Loire pour ENGIE Solutions. Cette installation, qui bénéficie du soutien financier de l’ADEME, produira environ 70 % des besoins en chaleur à partir d’énergie renouvelable et permettra de réduire de 6 400 tonnes les émissions de CO₂ chaque année.

Le projet s’inscrit dans la continuité du Contrat de Performance Énergétique mis en place en 2017. Depuis cette date, ENGIE Solutions pilote la réduction des consommations énergétiques du site, ayant déjà atteint une diminution de 25 %. La nouvelle chaufferie biomasse constitue une avancée majeure dans cette stratégie globale.

Situé sur un site de 88 hectares, où 2 500 salariés fabriquent des composants essentiels pour les avions Airbus, le site nantais bénéficiera d’une chaufferie biomasse de 8 MW, conçue et réalisée par ENGIE Solutions. Le réseau de chaleur s’étendra sur 2,5 km, assurant une couverture énergétique renouvelable à hauteur de 70 % des besoins du site. La chaudière sera alimentée par de la biomasse sourcée localement, dans un rayon de 150 km, garantissant une ressource renouvelable et locale.

Lauréat de l’appel à projets BCIAT 2020 – Biomasse Chaleur pour l’ Industrie, l’Agriculture et le Tertiaire – de l’ADEME, le projet a reçu une subvention de 3,24 millions d’euros. Cette reconnaissance témoigne de l’importance et de l’impact positif de cette initiative pour l’industrie locale et l’environnement.

Les produits ne sont pas récupérés de la base de données et/ou de l’API. Veuillez vérifier les journaux de débogage.

L’utilisation du bois-énergie pour couvrir 70 % des besoins en chaleur permet non seulement une réduction significative des coûts énergétiques, mais aussi une diminution notable des émissions de gaz à effet de serre. En outre, cette solution sécurise l’approvisionnement énergétique grâce à l’utilisation d’une ressource locale et renouvelable.

La mise en service de la chaufferie biomasse est prévue pour le premier trimestre 2026. Ce projet, qui représente un investissement de 14 millions d’euros de la part d’Airbus Atlantic, inclut la mise en place de 11 sous-stations sur un réseau de 2,5 km1. Avec une présence continue de plus de 50 collaborateurs, ENGIE Solutions accompagne le site nantais depuis 40 ans dans la gestion des installations énergétiques.

Le site d’Airbus Atlantic à Nantes est en passe de devenir un modèle pour l’industrie aéronautique en matière de transition énergétique. Grâce à l’engagement de ses partenaires et au soutien de l’ADEME, Airbus est en bonne voie pour atteindre son objectif de réduction des émissions de CO2 et de promotion des énergies renouvelables. C’est une étape importante vers un avenir plus durable pour l’industrie aéronautique.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Verified by MonsterInsights